Les consultations adolescents

L’adolescence : gérer la crise

Qui dit adolescence dit crise.

Rejet de l’autorité, désir d’autonomie, difficultés à accepter les bouleversements corporels, inquiétudes quant aux premières relations amoureuses et à la sexualité….

C’est une phase structurante pour l’adolescent puisqu’elle va lui permettre, entre autre, de passer à l’âge adulte, mais

difficile à gérer tant pour le principal intéressé en quête d’identité que pour la famille.

Du dialogue patient aux menaces, rien n’y fait.

L’aide et le soutien extérieur sont souvent indispensables pour gérer les conflits et traverser cette période.

Quand faut-il consulter ?

Tout changement brusque doit alerter : retrait, désintérêt vis-à-vis du groupe de copains ou au contraire surinvestissement au détriment de tout le reste, baisse importante des résultats scolaires, intérêt subit pour des thèmes morbides, perte d’appétit ou boulimie…

L’apparition (ou le renforcement) de vols, des fugues, l’entrée dans des conduites addictives (alcoolisation les week-ends, utilisation de psychotropes…) sont également d’autres signes d’alarme.

Ma pratique avec les adolescents

Le 1er entretien est un temps qui permet de faire connaissance et de comprendre ce qui amène à consulter. Je reçois l’adolescent seul avant de le rencontrer avec ses parents afin d’échanger autour de la prise en charge proposée.

Il est important que l’espace soit réservé à l’adolescent afin qu’il ait confiance.

Sans cette confiance, l’adolescent refusera de se dévoiler, c’est pour cela qu’un retour aux parents se fera toujours en sa présence.

Une prise en charge hebdomadaire permet de créer le lien indispensable pour que l’adolescent s’autorise à parler de lui.

Les entretiens sont en face à face et interactifs.